Sortie Canoë - 11 juin 2011

Publié le par Lynece

A la suite du baptême de la cousine de Flo, a été décidé une journée Canoë le 11 juin, et connaissant mes horaires Flo a répondu que je n'irai pas. Ayant des heures à récupérer je me suis dit que je pourrais essayer de demander mon samedi chez But. Et j'ai réussis à l'avoir, je pouvais enfin participer à une journée en famille. Le vendredi étant mon jour de repos, j'avais un week-end de 3 jours, chose qui m'est jamais arrivé depuis longtemps, très longtemps. Donc je profite du vendredi pour faire les achats pour le pique-nique du samedi midi.

 

Samedi 8h30 : On se réveille, malgré le refus de mon réveil de sonner. Préparation des sandwichs, on prépare des affaires de rechange, car on se dit qu'on serait tet un peu mouillés ou salis avec les canoës. Le rendez-vous était fixé à 10h30 sur le parking de la marie à Auzouer. on part un peu à la bourre, on s'arrête à St pierre pour prendre Tony (le cousin de Flo), et hop arrivé à 10h35 à Auzouer. De là, on part pour Vernou au super U pour que certains prennent de l'essence et que le reste de la troupe nous rejoignent. Là on arrive au centre de Canoë Kayak, on s'équipe en pagaie, gilet et bidons pour protéger notre repas.On monte tous à  bord d'un bus, 20 personnes, on a du se serrer à plus, mais la bonne ambiance était déjà là.

 

Départ du bord vers 13h, on est regroupé par deux sur nos flottes. Flo et moi avons un Canoë différent, pas en plastique un peu comme celui-ci:

canoe

Au lieu d'avoir des pagaies doubles, on avait des simples. On installe les bidons, l'instructeur nous donnent quelques consignes. Pis départ, je monte à l'arrière et Flo devant.

 

On s'élance, c'est assez fun. On a pas trop de problème de directions, on avance sans trop se pressé. A peine les 500 m de fait, qu'il est décidé de s'arrêté pour la pause déjeuner. On mange, tranquille sur une petite plage au milieu de l'eau, tout ça arrosé par de la bière et de la despé, la journée est bien partie.

 

On repart, la traversé continue, certains sont à peu à la traîne, on décide de ralentir un peu pour qu'ils nous rejoignent. On reste donc un peu en arrière avec Sabrina et Sylvain.

 

A un moment, on remarque au lieu que certains semblent avoir un problème, une pagaie à fini à l'eau. On observe l'eau en tenter de la voir, pis j'indique à Flo, Sabrina et Sylvain qu'elle s'est accroché à une souche juste un peu plus loin devant nous. Sabrina tente de manoeuvrer pour la récupérer mais à cause du courant il l'a loupe donc on leur dit, étant derrière eux, qu'on va l'a récupérer. On s'approche donc doucement de la souche, on s'arrête contre elle, perpendiculairement au courant, Flo se penche un maximum pour l'attraper, moi je tiens la souche avec ma main. Il réussit à l'attraper, moi je sens le courant nous pousser, j'ai bien faillit me coincer la main entre la coque et la souche. Je me dégage et commence à nous écarter de la souche afin de reprendre le chemin, on était bien partit, contents d'avoir récupérer la bagaie sans encombre, mais j'ai penser bien trop vite. D'un coup, le courant nous a renversé, sans qu'on puisse faire quoi que ce soit, retournés comme des crêpes. Le canoë à fait un 180° à une vitesse incroyable. Je me suis retrouvée sous le bateau et coincée par la souche, le courant m'empêchant de remonter vite. Ajouté à ça, mon gilet était mal réglé donc il est monté devant mon visage. Durant la chute, sûrement à cause de l'eau froide, j'ai eu deux violentes crampes à chaque mollet, je douillet pas mal. On remonte à la surface en tenter de rester à la surface en essayant tant bien que mal de tenir le bateau qui commençait à couleur. Steven et Mika arrive alors pour nous aider, ils sautent à l'eau pour nous aider. On est pousser un peu plus loin mais on a enfin pied. Là, Flo réagit sur le fait que son portable se trouve dans la poche de son bernuda, et qu'il est mort. Je tente de sauver nos chaussures mais flo en a vu une partir avec le courant. Les mecs ont réussis à retourner le bateau qui était déjà au fond de l'eau et à le vider. On se dirige sur la berge afin de remonter. Au final, un téléphone portable trempé, qu'on met directe dans le bidon, une chaussure à moi qui a disparu, mon sandwich aussi mais bon on s'en foutait un peu. On était pas mal chamboulés par tout ça. On remonte sur le bateau et on commence à reprendre la route, pas encore remis de notre aventure. Gelés par le vent et nos vêtements trempés, c'était dur d'avancer, j'avais surtout envis de rejoindre la terre ferme. Sabrina m'annonce qu'elle a réussit à récupérer ma chaussure et une bouteille de Schweppes que j'avais entamée à bord. Plus loin, on voit le reste de la troupe arrêté sur la terre qui se sont un peu demandés ce qui c'était passés, car ils n'ont pas vu le spectacle car trop loin. On les rejoins. on raconte en détail notre mésaventure, c'est surtout le portable de Flo qui nous chagrine dans l'histoire. On essaye de sécher un peu, j'enlève mon t-shirt pour enfiler mon gilet que par chance j'avais enlever juste avant pour le mettre dans le bidon.

 

On est repartit, et là à chaque souche devant nous, on flippait pas mal, on l'évitait un maximum. On a aussi éviter de se retrouver dernier, on avait plus envi d'attendre les retardataires.

 

Un nouvel arret assez bref sur un banc de sable, et on repart pour la cave. Au final, Flo, Tony et moi sommes restés surveillés les canoës, vu notre état, j'avais pas trop envie de bouger pour aller dans une cave lol. La troupe revient, on nous chargent de deux caisses de vin vu qu'on avait les bateaux avec le plus de place. Faut dire qu'ils avaient pas peur ^^. On savait qu'on avait plus que quelques mètre à faire, le pont annonçant l'arrivée était juste plus loin. On est partis premiers, et on a décidé de suivre un groupe qui avaient de l'avoir ou passer sous le pont. On nous dit qu'il faut prendre le 3ème en partant sur la droite. On voit un Kayak, prendre le second et qu'ils sont passés sans difficultés. Flo était partit pour le 3ème, mais je lui dit que le second est plus proche et que si y'en a qui sont passés sans problème c'est qu'on peut passer nous aussi. On s'avance donc et on voit que le courant est fort, qu'il y a de gros cailloux, je commence déjà à regretter mon choix. On manoeuvre pour être face à la direction, et là on a bien faillit chavirer, l'eau a toucher le bord du bateau mais avec le peu de fond, on a toucher et donc on a pu passer sans encombre. L'arrivée était juste là. Tout le monde arrive, on vide les canoës, on récupère nos affaires, et on se dirige vers les voitures.

 

En face de la mégane, Flo cherche ses clé dans ses poches et s'inquiètent de pas les trouver. Je lui dit alors qu'ils les a mit dans le bidons après notre chute. Et là, gros moment de réflection. La carte de la voiture a été dans l'eau et c'est de l'électronique. On l'a retrouve dans le bidons, et là on retient notre souffle pour tenter d'ouvrir la voiture... Et rien ne se passe, la clé est morte. Là je vois Flo qui s'énerve un peu, car ça fait lourd en plus de son portable, on se demande comment on va rentrés, et on se dit aussi que c'est 250€ de perdu. Flo tente d'ouvrir la voiture avec la clé de sécurité qui se trouve dans la clé mais n'y parvient pas. Pire on se dit que le double se trouve à la maison, et que les clé de la maison se trouve dans le coffre. Je vais chercher Sylvain qui a eu la même voiture et c'est finalement Sabrina qui nous explique comment ouvrir la voiture. Une fois ouverte, on test la clé pour démarrer mais la voiture ne l'a détecte pas. Impossible donc de démarrer. Sabrina téléphone chez Renault pour leur demander, ils nous confirment qu'il est pas possible de démarrer sans la carte, et qu'on a qu'à la faire sécher. Flo arrive tout de même en basculant les sièges arrière à accéder au coffre. Je demande conseil au mec qui tient le centre de Canoë-kayak, il me dit qu'on viennent boire un verre pour se calmer et qu'ils allaient essayer de voir ce qu'il pouvait faire pour sécher la clé. Je retourne auprès de Flo, il est ok, de toute façon là il pouvait plus rien faire. Il a tout de même vider l'eau contenue dans la clé, on va pour rejoindre tout le monde quand je sors que je vais quand même essayer une dernière fois, et là, miracle la clé remarche. Flo saute dans la voiture et la démarre. AMEN !

 

On peut enfin rejoindre toute la famille, et boire un verre. Là on remarque que tous le monde a prit de jolies couleurs rouges. Le visage tire un peu mais ayant porté un gilet à manche longue, je n'ai pas d'autre coups de soleil. Aucunes courbatures, je me dis qu'on s'en sort pas trop mal de ce côté là. Mes jambes sont resté bien blanches comparés à mes mains.

 

Plus tard dans la soirée, fatigue, faim, froid, un mélange qui fait que j'ai pas bouger du canapé. Vers minuit le repas est servit sur le buffet, ça fait du bien de manger un peu. Mes jambes me chauffent un peu et là je vois qu'elles sont devenues toutes rouges. Pis la douleur devient de plus en plus forte, je commence à bien douiller au niveau des pieds, on est donc partis assez tôt en pensant à la Biafine qui nous attendait à la maison. Résultat, le visage rouge comme une écrevisse pour nous deux, les jambes pareil. J'ai des cloques de brûlures sur les pieds, des bleues sur le pied gauche et la douleur qui ne part pas. Le boulot demain sera bien difficile ! Flo est entrain de sécher son portable en espérant qu'il revive mais c'est pas gagner.

 

Malgrès ça je suis quand même contente de cette sortie, on s'est bien amusés, mais la prochaine fois : crème solaire haute résistance et tout en sécurité dans le bidons !!!!

 

 

Publié dans Soirées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article